#InsideGymkee

1 an de Gymkee : les succès mais surtout... les échecs.

Souvent, on nous demande pourquoi nous avons créé Gymkee. Dans cet article, je te partage les back stage de la première année chez Gymkee.

📅

December 16, 2020

5 mins

Dernière mise à jour le

December 18, 2020

En bref 👉

Aujourd'hui, ça fait 1 an que Gymkee, l'application pour coach sportif est en ligne. En vérité, Gymkee existe depuis 3 ans et depuis sa création, il y a eu énormément de changements (en bien & en mal).

La question revient souvent... pourquoi avoir décidé de lancer Gymkee ?

Je te raconte l'histoire en détail de ces 3 dernières années pour en arriver là aujourd'hui (PS : et c'est que le début)

L'origine

Au début, Gymkee ne devait pas être pour les coachs sportifs. L'application était destinée aux particuliers et aux adhérents de salle de sport.

A l'époque, je m'entraînais énormément et de manière très stricte. C'était une période ou j'avais très peu confiance en moi et où le sport me permettait de gagner, tous les jours un peu plus, de la confiance.

Très vite, après 1 an et demi de training, j'ai commencé à stagner. Avec le recul, c'était tout à fait normal. Je partais de zéro et ma progression pendant 1 an était folle.

Sauf qu'à l'époque, je ne l'ai pas vu comme ça.

J'ai commencé à perdre en motivation et à ne plus aller m'entraîner parce que je ne voyais pas de résultats concrets sur mon physique. En réalité, quand j'ai stagné, j'ai commencé à faire des séances bidons sans organisation... double tranchant.

1 - Je perdais en motivation

2 - J'organisais mal mes séances

3 - Je ne progressais pas

4 - On recommence 1,2,3

Pour retrouver de la motivation et avoir des séances un peu plus organisées, j'ai pensé à prendre un coach.

En 2017, je venais tout juste de quitter la FAC parce que je me faisais bien chier et je venais de décrocher un petit job en tant que vendeur à Ladurée payé au SMIC.

Quand j'ai vu les prix des coachings par heure, sachant que je m'entraînais 6x dans la semaine, j'ai vite déchanté.

Impensable pour moi de pouvoir payer un coach 50€ de l'heure pour une séance.... J'ai donc commencé à chercher des alternatives.

Au début, je faisais mes séances en prenant les conseils des gros Youtubeurs, surtout un, Nassim Sahili qui pour moi, avait la meilleure façon d'expliquer et de présenter le fitness.

Maintenant, il me fallait plus.

J'ai cherché des applications fitness orienté salle de sport, j'en ai essayé quelques-unes mais aucune ne m'a convaincue à l'époque.

C'est là que l'idée de Gymkee me vient. Au lieu de chercher l'application parfaite, je vais la créer.

L'idée de lancer une application dans le sport m'est venu en 2017.

Le problème c'est que pour développer une application... il faut savoir développer 😅

J'ai commencé à regarder ce qui se faisait à côté, à chercher un associé sur différents sites mais je n'arrivais pas à trouver l'associé parfait.

C'est là que je me suis décidé d'aller le chercher à la source : directement en école.

Pas n'importe quelle école... l'école 42.

Pour intégrer l'école, il y avait 3 sessions de sélections en été. J'ai décidé de m'inscrire à celle d'Août 2017 afin d'aller chercher mon associé directement à la source.

Pour t'expliquer, si tu veux rentrer à 42, il faudra passer par un "concours" d'admission qui est "La Piscine".

En gros, tu as 1 mois de concours pendant lequel tu as des exercices tous les jours avec des examens toutes les semaines le vendredi. Quelques week-ends tu avais 1 exercice à effectuer par heure pendant 24 heures.

Tu pouvais passer jusqu'à 18 heures par jour à l'école en train d'essayer de résoudre les exercices pour à la fin avoir 2 notes :

  • 0
  • 42

La moindre erreur, c'était 0.  Autant te dire que t'étais pas là pour te reposer 😅

Bref, au bout du 2e jour, j'étais déjà sous l'eau 😭

Je galérais à résoudre l'exercice qui était en C (langage de programmation) Une personne m'a vu galérer et est venue m'aider. Pas besoin de te faire un dessin pour te dire qui s'était.

Nassim est venu m'aider dès le jour 2 et on est resté ensemble du jour 2 jusqu'au dernier jour de l'exam.

Lui avait déjà une petite application dans le sport qui permettait aux sportifs de faire des pompes et de les comptabiliser en touchant l'écran avec leur nez. Franchement, belle idée.

Quand il m'a parlé de ça et après l'avoir vu bossé, je me suis dit que je tenais mon associé.

Je lui ai parlé de l'idée et il m'a directement rejoint pour fonder Gymkee.

D'ailleurs, beaucoup de coachs se demandent ce que ça veut dire... franchement, on ne s'est pas foulé :

1 - On a vu que les boîtes qui réussissaient le plus avec des noms en 2 syllabes

2 - On s'est dit que l'application allait d'abord être orienté sport en salle donc on a pensé à "Gym"

3 - On s'est dit que ça pourrait être pas mal d'être associé comme l'app de référence clé en main pour s'entraîner... du coup, on a pensé à "Key"

4 - "Putain Gymkey c'est moche avec le deux "Y", non?" "Ah ouais, t'as raison... et si on mettait deux "E"?"

5 - "Lourd!"

Voilà, sans plus. Comme ça, on a débuté à bosser sur Gymkee.

Ma chambre transformé en bureau de Gymkee

On était persuadés d'avoir l'idée de malade qui allait révolutionner le marché du fitness et que notre appli allait finir top 1 des stores dès sa sortie... on était un peu cons mais c'était beau à voir.

On avait sauté toutes les étapes en s'enfermant dans ma chambre à concevoir une application pour des personnes avec qui on n'échangeait pas beaucoup au début.

Pour les premières vidéos d'exercices, j'ai demandé à un ami à moi qui n'est pas coach mais qui a énormément de connaissances de nous aider à faire la librairie d'exercices.

Le soucis c'est qu'on ne savait pas si on avait trop le droit de filmer en salle sachant qu'à l'époque (on le savait pas encore) mais l'un de nos concurrents bossait avec cette énorme enseigne de fitness orange & noir

On a pu tourner quelques exercices avant de se faire refuser les vidéos 😅

Gymkee a été lancé avec 50 exercices à tout casser.

Voici la première version de Gymkee

Première version de Gymkee pour particulier

Le concept était plutôt simple : tu appuyais sur le micro et tu demandais ce que tu voulais. Par exemple, tu avais 45 minutes devant toi et tu souhaitais faire un petit training cardio? T'inquiètes, Gymkee était là : "Gymkee, fait moi un programme cardio sur 45 minutes".

Gymkee t'adaptais ensuite un petit programme (de toute façon, il n'y avait qu'un programme par muscle à l'époque) à quelques bugs près.

Après plus de 6 mois de développement, on a vite vu les limites de ce produit :

  • Il suffisait d'avoir une connexion bancale et Gymkee ne fonctionnait pas
  • Un client qui avait téléchargé Gymkee pour se motiver pouvait arrêter à tout moment en supprimant l'app ou en mettant en OFF les notifications
  • On est qui pour pouvoir concurrencer les géants sur la voix?

Ces limites on se les ai pris en pleine gueule lors d'une conférence chez The Family. Pour Gymkee, on avait, au début, demandé 2 - 3x à rejoindre The Family, sans succès.

Un jour, pendant une conférence Koudetat dans laquelle Oussama Ammar a parlé des startups qui postulaient chez lui et le nombre de dossiers acceptés, je me suis un peu agacé et je lui ai posé la question.

"Oussama, pourquoi est-ce que tu nous as refusé 2 - 3x alors qu'on a un produit magique?"

Il s'est arrêté et m'a juste répondu

"C'est que ton produit n'était finalement pas très magique ahah".

Et il a continué son speech.

3 minutes après, il s'arrête en plein discours, me regarde et me dit "Attends, ça m'intrigue ton truc, tiens viens pitcher devant tout le monde"

Là je peux te dire que dans ma tête, j'étais pas très bien. J'avais jamais pitché devant quelqu'un et encore moins devant une audience de 15 - 20 personnes... La seule raison qui m'a poussé à me lever, c'était par peur de peut-être rater quelque chose.

J'ai accepté de pitcher.

Pitch improvisé à The Family

Une fois le pitch terminé, je regarde l'audience et je demande s'il y a des questions (un peu comme si c'était la scène à ma boite quoi). Pas de questions.

Oussama me regarde et me dit : "Bon, finalement j'avais bien raison, c'était pas très magique et je vais te dire pourquoi :

  • Regarde ton bide, tu fais pas trop dans le fitness (j'avais bien envie de lui répondre sur ça mais j'ai pas osé à l'époque, bisous Ouss)
  • Tu veux concurrencer les plus gros sur la voix ? Les grosses boites galèrent à faire passer des gens à la voix et toi tu sens que c'est possible ?
  • Ton produit bug comme pas possible
  • Je vois pas des gens parler à leur téléphone en salle de sport (parce que oui, fallait confirmer par voix la série terminée)"

Après le pitch, j'avais bien la haine contre lui. Comment il a pu aussi mal parler de mon produit que je galère à faire depuis des mois?

En réalité, il a juste mis la lumière sur des choses qu'on refusait de voir Nassim et moi. On ne peut pas remplacer un coach sportif qui lui assure concrètement la motivation et les bonnes séances à un type particulier de client.

Le pivot

Il faut savoir qu'à ce moment-là, on n'était pas encore à temps plein sur Gymkee. Nassim qui avait été accepté à 42 a aussi décidé d'effectuer Epitech en même temps (ce monstre) et moi, j'avais un job de commercial dans une start-up pour permettre de financer tout ça.

On savait que la route qu'on suivait n'allait pas nous mener très loin et on pensait à des alternatives concrètes.

Pour monter la première version de Gymkee, nous étions en contact avec plusieurs coachs parisiens. Lors du pivot, nous sommes allés en voir un (coucou Bertrand) afin de comprendre comment est-ce qu'il bossait.

On a été choqué de le voir proposer ses coachings à ses clients sur feuille de papier pour ses séances en face-à-face et par PDF pour ses clients à distance.

Là, on a eu le déclic 💡

Pourquoi essayer de faire le boulot des coachs alors qu'on peut avoir plus d'impact et aider plus de personnes à atteindre leurs objectifs en les aidant eux à être plus optimisés ?

On a passé énormément de temps avec Bertrand afin d'avoir un maximum d'infos sur sa façon de travailler pour proposer un outil qui répond parfaitement aux attentes des coachs.

La start-up pour laquelle je bossais avant m'autorisait à utiliser ses bureaux en prétextant que c'était les miens du coup j'ai pu rencontrer un maximum de coachs sportifs en les invitant à venir nous voir dans "nos" bureaux à la Défense.

Fake it until you make it qu'ils disaient, non ? 🙄

On a rencontré +50 coachs sportifs qui essayaient l'application que sur maquette pour récupérer un maximum de feedback avant le développement (on avait fait les cons une fois, pas 2).

Tout ce process a duré 1 an et demi.

On était pas à temps complet dessus et on était vraiment très nuls en exécution (vraiment très nul).

Cette fois-ci, pour tourner nos vidéos, on s'est rendu dans une très belle salle à St-Dizier, ultra bien décoré car c'était la seule à accepter de nous laisser tourner nos exercices.

Tournage à La Salle, Saint Dizier

Petite anecdote sympa :

Dans le train qui nous menait de Paris à St-Dizier, à nos côtés, il y avait une petite famille avec une maman et deux petits.

Les petits étaient assez agités et la maman pensait que ça nous dérangeait alors que pas du tout. On a commencé à s'amuser avec les gamins et Nassim, qui kiff les sucreries, avait des bonbons. Il leur a offert le paquet.

Pendant le trajet, on organisait le tournage afin d'être les plus efficaces possibles car on avait très peu de temps pour tourner.

Nassim dans le train vers St-Dizier

Arrivé là-bas, Yassine, le gérant nous accueil avec un grand sourire en nous disant que les gamins dans le train c'était son neveu et sa nièce, qu'ils avaient parlé de nous et que pour nous remercier, il nous laissait la salle toute la nuit.

Morale de l'histoire : donner des bonbons aux enfants agités dans les transports 😂

Merci pour ton aide Yassine 🙏🏼

Une fois qu'on était sûrs des retours des coachs, on a commencé à développer Gymkee... enfin !

PS : à ce moment-là, j'étais allé aux USA pour suivre une formation et une conférence durant laquelle j'ai rencontré... Phil Heath 💪🏽

Je lui ai pitché Gymkee, il a adoré l'idée. Plus qu'à l'avoir en tant qu'utilisateur.

(sa main vs ma main!)

Le développement

Nassim qui était à EPITECH a réussi à faire passer Gymkee en tant que projet d'étude. Ce qui nous as permis d'avoir de l'aide sur le développement par des étudiants et ça, GRATUITEMENT.

Franchement au début d'une aventure avoir +3 développeurs sans avoir à sortir de fonds, c'était très sympa. lls étaient simplement rémunérés en sushis et en burgers.

Merci à Jean-David, Imad & Anthony pour leur aide 🙏🏽

Merci à Damien pour les bureaux à la Défense 🙏🏽

Jean-David, Anthony, Moi, Nassim, Imad (horscam)

Malheureusement, le projet d'étude d'Epitech était limité en nombre d'heures de travail pour les étudiants et ça s'est arrêté très vite alors que le développement n'était pas fini.

Nassim a du reprendre tout le développement seul de son côté en gérant les cours à côté. Le fait qu'il soit seul ça nous a beaucoup retardé sur la sortie qui était prévue pour Mai 2019.

A 42, on avait rencontré énormément de personnes talentueuses et on s'était fait énormément d'amis.

Ces mêmes amis nous ont rejoint pour bosser avec nous sur le projet et nous ont même laisser leur appart pour l'utiliser en tant que bureau (parce que j'avais quitté la startup pour laquelle je bossais à côté pour être à temps plein sur Gymkee)

On s'est retrouvé chez Sinane & Jalil, dans une ambiance de malade à bosser sur le projet jour & nuit pour le sortir dans les temps.

Sinane était passé à temps plein avec nous et Jalil bossait dessus juste après son boulot. On a pu avancer extrêmement vite pour déployer une première version du produit coach le 15 décembre 2019.

Jalil & Sinane

Pour lancer le 15 décembre, nous avions également besoin d'une nouvelle base de donnée d'exercices.

Nous avions décidé de reprendre Oualid (celui sur les premières) et une autre modèle trouvée sur Facebook.  Pour vraiment lancer le meilleur produit possible, on a décidé de prendre un cadreur monteur à 450€ / jour.

La veille du tournage, une a décidé de ne plus répondre et Oualid s'était malheureusement blessé. Le tournage était déjà booké, le Fitness Park Nanterre qui nous as autorisé à tourner nous attendait et on se sentait pas d'annuler le tournage la veille...

On y aller en se disant que c'est moi qui allais tourner les vidéos d'exercices... (sérieusement, comment on a pu penser à ça ? 🤣)

Au bout de 4-5 exercices, en regardant les vidéos, je me suis dit que c'était mort... qu'on lancerait avec les anciennes vidéos...

En partant, le manager de la salle en question nous demande pourquoi est-ce qu'on part plus tôt ? On lui explique et il se propose pour être notre modèle.

Merci à toi Raph, tu nous as sauvés sur ce coup ❤️

Le cassage de gueule

La veille du lancement, Sinane et Jalil nous quittent en très mauvais terme parce que nous n'avons pas pu arriver à un accord sur la répartition des parts dans Gymkee. Ils ont leurs raisons et on a les nôtres mais en tout cas, malgré tout ça, leur aide a été très précieuse et sans eux, on n'aurait pas pu sortir en décembre.

Rien que pour ça, merci à vous les gars si jamais vous lisez ça 🙏🏽

On a décidé de lancer un dimanche pour permettre aux coachs que j'avais déjà démarché et qui nous avaient aidé de pouvoir créer un programme à leurs clients pour la semaine qui arrivait.

La première semaine, on s'est retrouvé avec énormément d'inscriptions pour au final, avoir 2% de rétention au bout de la première semaine.

C'était vraiment un chiffre catastrophique qui nous as énormément impactés.

On a suivi le concept de se dire qu'il fallait très vite sortir un produit pour le faire essayer par le marché. Que même si toutes les fonctionnalités n'étaient pas là, qu'il fallait quand même y aller et de se débrouiller pour faire payer les premiers utilisateurs.

Pour moi, avec le recul, ce n'est plus possible aujourd'hui.

Le produit, malgré tous les efforts que nous avions faits, n'était pas prêt. On avait réussi à le vendre avant qu'il soit en ligne à des dizaines de coach qui ont été déçus dès leur premier contact avec la plateforme.

Notre créateur de programme fonctionnait. C'était notre fonctionnalité principale mais... :

  • Il n'était pas possible de sauvegarder un programme (dès que tu quittais l'app, il disparaissait)
  • Il n'était pas possible de le sauvegarder en tant que Template pour permettre aux coachs de le réutiliser avec d'autres clients
  • Les labels des programmes étaient limités à : Charge en KG, Répétitions et temps de repos (impensable aujourd'hui)
  • L'expérience des clients sur l'app n'était pas fameuse
  • Il manquait le fait de pouvoir ajouter ses propres exercices
  • Les coachs étaient obliger de donner leurs programmes à des dates fixes

On s'attendait à avoir les coachs qui nous avaient aidés à prendre un forfait, au moins eux. Pas du tout. On s'est retrouvé avec très peu de coachs.

J'ai continué à vendre le produit, à ramener des coachs jusqu'à mi-janvier 2020 jusqu'à comprendre que ça ne servait à rien. Qu'ils ne restaient pas.

Ce constat-là m'a fait très mal sachant qu'on arrivait à court de cash.

Le retour en force

Mi-janvier, on en avait marre de voir des coachs s'inscrire pour ne pas rester. Sachant que la première impression pour un produit est généralement la dernière.

D'ailleurs, on a jamais pu récupérer ses coachs-là qui ont été déçus la première fois, même ceux qui nous aidaient au début.

On a décidé de fermer la plateforme mi janvier et de garder un groupe restreint de coachs qui étaient prêts à nous faire des feed-backs TOUS LES VENDREDIS via Zoom.

Sincèrement, cette période a été la plus compliquée.

On a vu tellement de nouvelles applications voir le jour depuis le confinement, tellement de demandes au niveau des applications et on ne pouvait pas y répondre... c'était très frustrant.

Durant cette période, on a beaucoup travaillé sur le produit avec les coachs qui étaient-là. Ceux qui loupaient le Zoom étaient gentiment exclus de l'application.

On leur disait simplement qu'ils seraient invités à venir dès que le produit est prêt avec une réduction sur les premiers mois.

On est restés comme ça de Janvier jusqu'à Août.

Le 26 août, on déploie le nouveau Gymkee. Beaucoup plus réfléchis. Beaucoup plus personnalisables et qui cette fois-ci, répond réellement aux besoins des coachs sportifs.

Lors du premier lancement, nous avions configuré le Stripe (moyen de nous faire payer) avant les autres fonctionnalités.

Ce lancement a été différent.

On a développé les fonctionnalités les plus importantes d'abord, corrigé les bugs, accompagné les coachs avant de mettre en place les méthodes de paiement 3 mois après.

Lorsqu'il y avait des bugs trop importants, les coachs nous envoyaient leurs programmes qu'on rentrait pour eux à 1h du matin afin que leurs clients l'aient pour le lendemain.

Do things that don't scale ? On était en plein dedans.

L'année 2021

Pleins de belles choses arrivent pour l'année prochaine et je suis tellement excité !

Aujourd'hui, plus de 300 coachs nous font confiance pour leurs coachings et ils sont ultra-satisfaits du produit.

Jamais été aussi heureux que quand je lis les feed-backs des coachs sur Gymkee qui nous font confiance et s'investissent même avec nous en proposant fonctionnalités après fonctionnalités.

La nouvelle est tombé il y a quelques jours... en début d'année 2021, on intègre le plus gros incubateur au monde ! On intègre STATION F avec le programme fighter.

Station F

Être plongé dans un écosystème entrepreneurial et être entouré par les start-ups les plus prometteuses nous permettra d'apprendre énormément afin de progresser.

Aujourd'hui, nous sommes uniquement sur le marché Français et la Gymkee plaît énormément. Nous avons la confiance de plusieurs coachs ici qui sont plus compliqué à convaincre que ceux à l'international.

2021 va être l'année de l'international. Début, milieu, ou fin d'année, on ne sait pas encore. Ce qui est sûr, c'est que Gymkee y sera.

L'objectif de 2021 est de finir avec 2000 coachs en essayant de garder une équipe inférieure à 15 personnes. Aujourd'hui, on arrive à gérer tous nos coachs en étant que 2 dans l'équipe (quelques fois épaulés par des freelances).

Je m'inspire d'autres CEO qui font des points sur la progression de leur bébé et franchement, j'adore. Du coup on se retrouve l'année prochaine pour un autre point :)

PS : tu es coach et pas encore sur Gymkee? Tu as 7 jours offert pour essayer Gymkee sans avoir à renseigner ta CB.

👉🏽 gymkee.io/signup

Tu as appris quelque chose ?  N'hésite pas à partager cet article.

écrit par

Mohamed Alaoui

Co-fondateur & CEO @ Gymkee

D'autres articles qui devraient t'intéresser 😉

Optimise ton activité de coaching.

Reçois les derniers articles pertinents, directement dans ta boite mail.

Merci pour ta confiance ❤️
Erf 😶 Il semblerait qu'il y ai eu un petit problème avec l'envoi... On recommence ?